4 raisons pour vous lancer sur les réseaux sociaux

Par Anis Souilhi

Pensez-vous encore pouvoir échapper aux réseaux sociaux ? D’un point de vue strictement professionnel, il est certain que lorsqu’on ne connaît pas ou peu l’univers du web 2.0, on puisse être sceptique quant à l’utilité des réseaux sociaux tels que Facebook ou Twitter. Voici donc quelques raisons qui vous motiveront à vous lancer.

VEILLER / ECOUTER

Qu’est-ce que sont les réseaux sociaux ? Un espace pour échanger et rester en contact avec amis, connaissances, et ses entreprises préférées. On n’a jamais fait mieux en termes d’outil de veille qu’avec des réseaux sociaux.

Comment cela se passe-t-il exactement ? Les contenus journaliers sont conçus afin d’interagir, informer, divertir (n’oublier pas que c’est avant tout « social », par conséquent vous êtes là aussi pour bâtir une relation de confiance) mais aussi sans l’oublier promouvoir. Leur but ultime est de susciter de l’intérêt certes mais plus encore des réactions. Une fois que vous faîtes parler votre audience, celle-ci vous apportera des informations tant sur leur satisfaction que sur leur(s) besoin(s).

RELATION PUBLIQUE

Un concurrent essaye de vous nuire en faisant circuler de fausses rumeurs ? Un membre de votre équipe a rendu public un dossier confidentiel ? Des clients non satisfait vous attaquent ?

« Ainsi, une règle essentielle de la stratégie consiste à: Se préparer à déjouer une attaque, au lieu d’espérer qu’elle ne se produise pas. » (L’art de la guerre, Sun Tsu)

Les rumeurs vont très vite, surtout sur les réseaux sociaux. Plus les informations se propagent moins votre contre-attaque sera efficace. Les clés de réussite sont donc l’anticipation et la réactivité. Vous voulez être préparé et réagir immédiatement. Les posts ou tweets sont vus et partagés par votre audience; quel autre meilleur espace avez-vous à votre disposition pour discuter en cas de conflit ou d’attaque ?

Etre sur les réseaux sociaux si jamais des informations négatives circulent à votre propos, c’est avoir un outil de défense et d’influence. N’oubliez pas que votre survie dépend en grande partie de votre image donc ne la négligez pas. A ce stade, je serais inquiet de ne pas avoir de page Facebook ou compte Twitter où je puisse communiquer avec mes clients de manière quasi instantanée.

Restez connectés pour lire la suite la semaine prochaine. En attendant, n’hésitez pas à laisser des commentaires et partager cette première partie.